croix angle

La graphothérapie

L'art de rééduquer l'écriture

La graphothérapie est une discipline permettant de rééduquer l’écriture lorsque des difficultés apparaissent ou se sont installées. On peut la considérer comme « le traitement de la dysgraphie » (trouble de l’écriture).

On cherchera à comprendre pourquoi le geste graphique est perturbé bien qu’aucun déficit neurologique ou intellectuel ne soit pour l’heure en capacité d’expliquer cette déficience. Elle peut concerner chacun d’entre nous, à différentes étapes de notre vie (accident, scolarité et apprentissage de l’écriture, pathologie…).

La graphothérapie révèle également une visée plus thérapeutique. Certains enfants ne sont pas toujours prêts au moment de l’apprentissage du geste ou traversent une période de mal-être qui s’en ressent à travers l’écriture.

Pourquoi recourir à la graphothérapie ?

Les principaux motifs de consultation

La graphothérapie peut vous aider lorsque votre écriture est :

Illisible
Maladroite
Trop lente ou trop précipitée
Peu soignée
Fatigante
Source d'anxiété et de complexes
Douloureuse
Peu structurée
Perturbe la confiance en soi
Parfois, une mauvaise posture ou tenue inadéquate de l’outil scripteur est également à parfaire. Les difficultés d’écriture peuvent se trouver associées à une dysorthographie, une dyslexie, une dyspraxie, une dysphasie, un haut potentiel intellectuel, un trouble de l’attention etc.

Le bilan graphomoteur

La première étape de la rééducation

Avant toute rééducation, un bilan graphomoteur est à réaliser afin de dresser un « état des lieux » de l’écriture du demandeur. La présence de dysgraphie (trouble de l’écriture) révélée ou non permettra de juger de la pertinence de la mise en place de séances de graphothérapie. Cela évitera notamment que les dysgraphies ne s’inscrivent dans le temps et qu’elles soient prises en charge le plus rapidement possible.

Les séances de graphothérapie

Les étapes des séances de rééducation de l'écriture

1

Le bilan graphomoteur

Lors de la première prise de contact, un  questionnaire vous est transmis, l’anamnèse. Une fois complété et renvoyé, un rendez-vous avec l’enfant et les parents est convenu afin d’échanger sur celui-ci.

A la fin de l’échange, l’enfant reste afin de passer le bilan graphomoteur, 1h30 en moyenne selon son rythme.

2

La pratique

Après restitution du bilan, chaque séance est dispensée sur une durée d’une heure.

Chez l’enfant et l’adolescent :
45 min auprès du demandeur et 15 min d’échange avec la famille sur la séance écoulée, pour la prise du prochain rendez-vous et le paiement.

Chez l’adulte :
Séance d’une heure. Le contenu de chaque séance sera adapté aux besoins du demandeur.

3

Le paiement

Chaque séance est à régler le jour même. En cas d’impossibilité d’honorer le rdv, prévenir svp au minimum 24H à l’avance. Les CB, les espèces et les chèques sont acceptés. Une facture sera envoyée de façon dématérialisée à chaque demandeur sur demande. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle (remboursement au forfait pour certaines) et auprès de Sarthe Autonomie (ex MDPH : Maison Départementale des Personnes Handicapées).

croix angle

Soigner la dysgraphie

Par des exercices de graphomotricité

Chaque dysgraphie se présente sous des caractéristiques différentes. Les séances et les exercices de graphomotricité vont s’adapter aux besoins et aux affinités de chaque demandeur. La majeure partie du temps, des exercices de relaxation, de motricité globale et fine, d’habileté manuelle ou encore des jeux scripturaux (craie, peinture, pastels, etc.) seront sollicités. Chaque demandeur est aussi unique que sa rééducation, ainsi le nombre de séances à mettre en place dépendra de divers facteurs ainsi que d’un cheminement très personnel.

méthode graphothérapie
contact graphotherapeute

Besoin de rééduquer votre écriture ?

Rencontrons-nous !